Fiche d’orientation

Soutien et coordination du travail educatif

jeudi 26 septembre 2002, par barbara

"Soutenir et coordonner le travail éducatif sur le territoire pour améliorer les relations entre les acteurs de la "chaîne éducative", les enfants et les jeunes"

LES CONSTATS :

Les constats tirés des échanges du groupe de pilotage :

- Le nombre des enfants qui posent des difficultés est en augmentation.

- Ces enfants sont de plus en plus jeunes (constats des professionnels : PMI, Haltes-Garderies, CLSH, Ecoles Maternelles).

- Parallèlement, on note aussi l’augmentation du nombre des jeunes majeurs manifestant un besoin d’accompagnement à l’intérieur des structures qui accueillent des jeunes.

- Les difficultés posées se complexifient par leurs formes (troubles du comportement, agressivité, violence verbale et physique) ; leur fréquence et intensité. Les réponses aux problèmes posés sont d’autant plus difficiles à imaginer.

- Un certain nombre d’enfants sont en situation d’oisiveté sur les quartiers où les risques de dérives délinquantes sont présents.

- Manque ou non reconnaissance de repères, de limites. Décalage entre ce qu’ils vivent à la maison et ce qui est demandé à l’école, dans les équipements…

- Des difficultés de communication des enfants et des jeunes entre eux et avec les adultes.

- Les enfants et les jeunes semblent très souvent être dans une logique de dépendance vis-à-vis des Educateurs et de consommation d’activités.

L’état des lieux de l’offre éducative fait apparaître que :

- 42 % des actions menées par les équipements ou les associations touchent un public difficile ou ayant des difficultés. 19 % ont principalement ce type de public.

- La socialisation est très nettement l’objectif majeur poursuivi dans les actions menées (23,3 %). Viennent ensuite le développement des capacités d’expression (14 %) et l’ouverture sur l’environnement proche (12,2 %).

- L’apprentissage du sens de l’effort (0,6 %), la diminution de la violence (1,2 %), le mélange des générations (1,2 %) sont des objectifs très peu représentés. Note sur les données chiffrées : les échanges montrent par exemple, que si pour 1,2 % des actions seulement, l’objectif recensé est la diminution de la violence, la majorité des actions ont cet objectif même s’il n’est pas cité comme premier.

LES ENJEUX :

- Soutenir les parents en difficulté dans leur rôle éducatif auprès de leurs enfants, dès le plus jeune âge.

- Développer le partenariat existant, à tous les acteurs de la "chaîne éducative" : Parents, Educateurs, Animateurs, Enseignants, Thérapeutes et autres partenaires : Police, Justice…

- Assurer une meilleure lisibilité du rôle et des compétences des acteurs pour clarifier l’intervention effective de chacun auprès des enfants et des jeunes.

- Permettre des échanges de pratiques entre les différents acteurs concernés par un public et une thématique.

- Assurer la formation de tous les acteurs intervenant auprès des enfants et des jeunes afin qu’ils puissent mieux appréhender les situations difficiles.

- Aider et soutenir les acteurs confrontés aux problèmes comportementaux de certains enfants et jeunes. Ces problèmes peuvent parfois relever du domaine de la psychiatrie.

LES PISTES D’ACTIONS :

- Recenser l’ensemble des compétences nécessaires pour une intervention éducative de qualité. Repérer les manques et y pallier.

- Installer des "cellules de veille" sur le territoire pour provoquer la rencontre entre les différents partenaires (institutionnels et de terrain) autour des jeunes qui posent problème.

- Organiser un pôle ressource de compétences professionnelles complémentaires sur le territoire : Psychologues, Educateurs Spécialisés, Assistants Sociaux, Animateurs… qui répondrait aux demandes des différentes structures.

Portfolio