Le journal de Cité Débrouillarde Juillet - Août 2003

lundi 22 mars 2004

CITÉ DÉBROUILLARDE 2003 EN CHIFFRES

Public visé : Les enfants de 4 quartiers brestois (Pen ar Créac’h, Bellevue, Valy-Hir, Quéliverzan)

Age des enfants : de 6 à 14 ans

Durée de l’action : 4 semaines

Coût pour le public : gratuit

Nombre d’enfants ayant participé : 142

Nombre d’animateurs Petits Débrouillards ayant participé : 12

Structures de quartier partenaires : 5 MPT de Pen ar Créac’h, Patronage Laïque du Bergot, Maison de Quartier de Bellevue, MPT du Valy Hir, Local Associatif Jeunes

Structures ayant « participé » aux activités : 3 MPT de Pen ar Créac’h, MPT du Valy Hir, Local Associatif Jeunes (Le Patronage Laïque du Bergot, La Maison de Quartier de Bellevue et les enfants de Cité Débrouillarde sur Bellevue ont travaillé sur un projet commun : un reportage sur le quartier de Bellevue).

OBJECTIFS GÉNÉRAUX DE L’OPÉRATION

Objectifs de l’association « Les Petits Débrouillards Bretagne »

- Contribuer à une éducation scientifique dès le plus jeune âge (goût de la découverte, sens de l’observation, esprit critique...
- Développer la prise d’initiative ;
- Démystifier les sciences et techniques en les rendant accessibles au tout public, dans le souci de lutter contre la dés-appropriation par les citoyens des enjeux de société liés aux sciences ;
- Permettre la libre expression des enfants et les échanges, afin de valoriser à la fois leurs connaissances, leurs savoir-faire et leurs représentations culturelles
- Accompagner les enfants et les jeunes dans la compréhension de leur environnement quotidien et urbain, afin de mieux se l’approprier pour mieux le respecter et mieux y agir.

Objectifs de l’action d’été « Cité Débrouillarde »

- Mettre en projet un groupe d’enfants : suite à une phase de sensibilisation à la démarche expérimentale, les enfants sont « mis en projet » par groupe : ils définissent collectivement leur projet, les phases intermédiaires de réalisation et les moyens nécessaires. Les animateurs accompagne les groupes par des expériences thématiques pour que les enfants réinvestissent leurs acquis dans une réalisation commune.
- Découvrir le quartier sur des aspects scientifiques et techniques, par des thématiques d’animation sur la Ville (électricité, transports, architecture....) et en organisant des sorties et des visites de site.
- Valoriser les activités et réalisations des enfants, auprès d’un public familial à l’espace Enfance des Jeudis du Port et auprès du public du quartier (tous les vendredi soir).
- Impliquer les partenaires de quartier. Ils sont associés dans le projet tant dans la phase de conception (identification du lieu d’animation, adaptation des horaires, identification des sites de visites potentiels et des structures ressource), que dans la phase de réalisation (soutien technique et méthodologique) et de bilan.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES A L’ÉDITION 2003

-Mieux connaître notre public et évaluer notre action avec des outils appropriés

Le questionnaire réalisé début 2003 afin de mieux connaître les habitants du quartier, leurs modes de vie et leurs attentes n’était pas complètement adapté.. De nombreux échanges ont eu lieu avec les parents et enfants de manière informelle notamment Cela a permis de s’interroger sur son contenu et d’enrichir le version prochaine avec les acteurs de quartier.

-Proposer des activités adaptées aux jeunes de 10-14 ans :

L’un des constats de Cité Débrouillarde 2001 et 2002 était le manque d’animations adaptées pour les jeunes de 10-14 ans. Ainsi l’association a organisé un temps de formation régionale pour les animateurs de l’association ; la tranche d’age des 10-14 ans était l’un des axes de réflexion de cette formation régionale. Nous avons choisi de désigner un animateur référent pour les 10 - 14 ans au sein de l’équipe d’animation sur les quartiers cet été. La moyenne d’âge des enfants de l’opération « Cité Débrouillarde » 2003 avoisine les 10 ans. Toutefois, nous avons pu remarquer un panel d’âges des enfants ayant participé à Cité Débrouillarde étendu de 6 à 18 ans selon les quartiers. Cet été, les jeunes de 10 à 14 ans ont représenté presque la moitié des enfants de Cité Débrouillarde. La volonté de mettre en place un atelier régulier avec les structures de quartier est une perspective vers laquelle nous continuons à travailler.

-Créer plus de lien avec les parents et les habitants du quartier :

Afin de créer plus de lien entre les parents et les animateurs de Cité Débrouillarde, nous avons réorganisé l’équipe d’animation comme en 2002. Un animateur référent était désigné pour chaque semaine, et avait pour rôle d’accueillir les enfants mais aussi les parents. En se détachant ponctuellement de l’animation, cet animateur référent était plus disponible pour renseigner les parents et leur proposer des actions afin de s’investir dans Cité Débrouillarde. De plus, l’investissement des parents a été important sur un des quartiers qui jusqu’alors n’avaient pas eu Tous les projets ont été monté en partenariat avec les structures de quartier. Plusieurs rencontres entre les associations afin de construire le dossier et

-Mettre en scène l’espace d’animation

Comme l’année dernière, un effort a été fait sur la mise en scène de l’espace d’animation. Ce dernier a été modifié pour le rendre plus attractif et pratique pour les animateurs et les enfants. Lors du goûter final de la première Cité Débrouillarde, les enfants ont ainsi décorés le bus et présenté un petit spectacle avec des chansons.

-S’approprier le Débrouillobus de l’association (bus transformé en atelier d’animation).

Le Débrouillobus est un atelier itinérant d’animation scientifique et technique mis à disposition de l’association par la Communauté Urbaine de Brest et bénéficiant du soutien de nombreux partenaires (Conseil Région Bretagne, Conseil Général du Finistère, Ville de Brest, Contrat de Ville de Brest, FASILD, ADEME, Fondation de France). Cet outil original et attractif a pour vocation d’aller à la rencontre des enfants sur leurs lieux de vie pour permettre d’avoir accès à la culture scientifique et technique.

Après un peu plus d’un an de circulation, les enfants s’approprient réellement le bus dans leur langage et dans leur comportement. Les termes employés par les jeunes tels « notre bus » ou « notre maison » en témoignent. Les jeunes sont de plus en plus autonomes dans la recherche du matériel dans le Débrouillobus et sa fresque colorée ont permis aux enfants de l’identifier très rapidement.

-Inscrire cette action dans la durée dans les quartiers

Un des objectifs de Cité Débrouillarde est de prolonger les activités dans les quartiers. Ainsi, Cité Débrouillarde 2003 a été programmée dans 3 des mêmes quartiers qu’en 2002 dans l’objectif de retrouver une partie des enfants, puis de prolonger notre intervention d’été par des activités régulières. Cet objectif a été présenté en amont aux partenaires de quartier concernés.

De nouveaux projets et partenariats ont vu le jour en 2003 notamment avec la MPT de Pen ar Créac’h autour d’un projet intitulé « A la découverte du quartier de Pen ar Créac’h ». Ainsi, il a été programmé une Cité Débrouillarde pour la première fois. Cette opération d’été s’incluait dans le prolongement de l’action car un mini-stage avait été organisé en février avec la MPT sur les mêmes lieux. D’ailleurs, des enfants venus cet été avaient déjà rencontrés lors de vacances de février.

Cet été, comme les deux années précédentes, des semaines d’animation Cité Débrouillarde ont eu lieu en partenariat avec les structures de quartier à Brest.

- du 30 juin au 4 juillet : quartier de Pen ar Créac’h (MPT de Pen ar Créac’h)
- du 15 au 18 juillet : quartier de Bellevue (Patronage Laïque du Bergot et Maison de quartier de Bellevue)
- du 21 au 25 juillet : quartier du Valy-Hir (MPT du Valy-Hir)
- du 25 au 29 août : quartier de Quéliverzan (Local Associatif Jeunes de Quéliverzan)

Partenariat de Compétences et d’outils :

• la ville de Brest nous a mis à diposition des barnums, tables et un appareil photo numérique. • la MPT de Pen ar Créac’h qui nous a mis à disposition son PAPI (Point d’Accès Publics à Internet) pour l’impression des photos. • sur le quartier de Bellevue, le projet a été monté avec deux autres structures de quartier : le Patronage Laïque de Bergot et la Maison de Quartier de Bellevue. Le PL Bergot nous a fait profiter de leur salle d’ordinateurs et ils nous ont proposé de profiter de leur mini-bus pour la sortie des Jeudi du port commune aux 3 groupes lors de cette semaine. • sur le Valy-Hir, des enfants de la MPT ont été participé aux activités de la semaine et ont monté un projet à l’initiative d’une animatrice de la MPT. La MPT a pu également être utilisée le jour où l’électricité ne fonctionnait pas dans le bus. • sur Quéliverzan : mixité des publics et des âges. Nous avons pu utiliser le Local associatif jeunes.

Les Projets

Une dizaine de constructions ont été réalisées par les enfants :

1ère semaine « Cité débrouillarde » :

Thèmes d’animations autour de 3 projets :

• un projet reportage sur leur quartier (création d’un journal en papier recyclé : interviews des gens du quartier et des commerçants, photos numériques et utilisation de la mise en page sur ordinateur, sortie au jardin botanique avec réalisation d’un mini-herbier)

• un projet de construction de leur immeuble en bois avec un ascenseur car il n’y en avait pas dans leur bâtiment.

• construction d’une Tour Eiffel avec son système d’éclairage.

2ère semaine « Cité débrouillarde » :

Thèmes d’animations autour de 2 projets :

• un projet reportage « Bellevue m’as tu vu ? » commun aux 2 structures de quartier et aux enfants de Cité Débrouillarde : réalisation d’un roman photo sur leur quartier.

• un autre projet avec construction de bateaux testés par la suite sur les rives de la Penfeld.

Un animateur était sur un projet reportage « Bellevue m’as tu vu ? » monté en partenariat avec deux structures de quartier et les petits Débrouillards. (le PL Bergot et la Maison de Quartier de Bellevue). L’animateur Petit Débrouillard, le coordinateur et les responsables des structures se sont rencontrés à plusieurs reprises pour fixer le planning de la semaine avec les temps de rencontres, les goûters en commun, les sorties... Un reportage de chaque association a donc vu le jour : un CDRom avec vidéo-projection pour une des structures ; une exposition photos pour l’autre ; un reportage photos et un roman photos en pâte à modeler fait par les enfants de Cité Débrouillarde.

Le premier goûter de Cité Débrouillarde a été marqué par un investissement fort des parents qui ont par la suite été invité à venir sur les Jeudi du Port (sur les 12 courriers envoyés, 3 familles sont venues)

3ème semaine « Cité débrouillarde » :

Thèmes d’animations autour de 3 projets :

• La construction d’un volcan en papier mâché avec un système d’explosion de « la lave »

• L’animatrice de la MPT était venue avec un projet à monter avec 5 enfants de la MPT (qui sont venus 3 matinées et au goûter final) : ils ont réalisé une pinata.

• Le dernier projet a été la construction d’un moulin à vent à l’initiative des enfants.

4ème semaine « Cité débrouillarde » :

Thèmes d’animations autour de 3 projets :

-  Construction par les plus grands : (10 -14 ans) d’une maquette des immeubles du quartier qui étaient en rénovation cette semaine là

-  projet reportage sur le quartier : avec visite de l’ancien lavoir, rencontres avec les personnes âgées et les gens du quartier : un panneau photo a été réalisé.

-  réalisation de bateaux de tous types : pop-pop, à eau, à vent, à élastique...

Un animateur de la MPT qui avait une bonne connaissance du quartier était présent pour gérer les problèmes qui ont pu avoir lieu lors de la semaine (notamment avec les gens de Kervallan ou avec les parents agressifs...) Une autre animatrice était présente pour faire des ateliers avec les plus petits (- de 6 ans), elle s’occupe d’ailleurs à l’année d’un club « parent - bidouille »... Cette semaine a donc été plurielle : • tous les âges : des jeunes de 2 à 18 ans y ont donc participé (les plus grands de 15 à 18 ans aidaient les petits quand ils venaient), • des enfants de « différents quartiers » au sein du même quartier y ont participé ainsi que les gens du voyage qui occupaient un terrain temporairement sur le quartier • période de transition entre la rentrée et les vacances : mauvaise période, c’était la dernière semaine d’août donc les parents et enfants étaient énervés.

Portfolio