colère des petites écoles maternelles de proximité

1er 2010, par citoyenne

Un déni de démocratie met l’école Laënnec Levot en colère.

Les parents d’élèves ainsi que le personnel de l’école Laënnec Levot (quartier Saint-Marc, Brest) ont eu la mauvaise surprise d’apprendre sa fermeture par hasard, du jour au lendemain, dans la presse. Voici ici une lettre ouverte adressée à tout acteur/décideur du champs politique susceptible d’en comprendre le contenu et d’agir en fonction :

"Par la présente, je demande une consultation citoyenne des parents concernés par la fermeture de l’école Laënnec Levot. Quels en sont les motifs ? Pourquoi les personnels et parents n’ont-ils été avertis que par voie de presse ? Comment est-il possible que seulement 2 ans après la sortie du rapport accablant sur les écoles maternelles, notamment pour des raisons de moutonnisation des enfants (liée à leur trop grand nombre par classe), l’on décide de fermer une école où la petite quantité d’enfants par classe permet d’assurer un enseignement de qualité, ET CE SANS CONSULTATION PREALABLE DES PARENTS ? Quid de la politique de développement durable et de proximité lorsqu’une petite école permettant à la plupart des usagers de venir à pied est arbitrairement fermée ?

En attendant impatiemment une réponse, Veuillez recevoir l’assurance de la mobilisation des parents d’élèves, et de l’utilisation de tous les moyens qui seront à leur portée pour empêcher la fermeture de Laënnec Levot,l’école de leur quartier.

Une maman en colère."

Les parents et l’équipe de l’école ont été reçus le jeudi 8 avril à la mairie Saint-Marc, à 20h30, réunion dont il est ressorti l’absence totale de volonté collaborative du côté des élus. A ce sujet, notons un malentendu : les parents étaient venus pour une consultation de type démocratique afin de construire un projet avec la mairie, les élus pour leur part, ne semblaient disposés qu’à exposer leur plan, à informer, sans qu’il soit question d’y changer quoi que ce soit.

Un nouveau rendez-vous a été pris dans les 3 prochaines semaines, mais le débat, qui apparemment n’en est un que du côté des parents, semble bien mal engagé.

Notons enfin que Laënnec Levot n’est pas la seule école touchée par ce qu’on pourrait appeler la vague de fermeture des petites maternelles de proximité:Madeleine-Porquet (Bellevue) et le Valy-Hir (Quatre-Moulins) devraient tomber également.

Portfolio