Les Enjeux éducatifs du territoire

************

vendredi 5 juillet 2013, par Paul Monnoyer

Les temps périscolaires :

Des constats :

- Un nombre important d’enfants fréquentant le midi –deux
- Une forte demande des parents concernant la prise en charge des enfants pour un temps d’accompagnement scolaire ou éducatif après l’école
- La réorganisation de la semaine scolaire entrainera des modifications sur les organisations institutionnelles et familiales (temps plus long le midi, fin des cours plus tôt, samedi, voire mercredi libérés) D’où importance du périscolaire et d’un travail entre les équipements de quartier et les écoles pour la prise en charge de ces temps

Enjeu (proposition..) :

Dans le cadre de la modification de la semaine scolaire, prendre en compte les rythmes et les besoins des enfants pour l’organisation des temps périscolaires

L’accueil des adolescents :

Constats :

- A partir de 10 ans environ, les adolescents ou préadolescents ont tendance à fuir les activités organisées du type centres de loisirs
- Il y a peu d’accueils proposés pour cette tranche d’âge
- Les souhaits et besoins de ces jeunes sont mal identifiés : ils sont mobiles, ils peuvent souhaiter rester chez eux, ils aiment fréquenter le centre ville, les centres commerciaux notamment
- Ils se retrouvent sur les espaces disponibles (cours d’écoles, plateau extérieur du PL Guérin..) pour pratiquer du sport : basket, foot, en dehors des clubs.
- Certains équipements du centre ville proposent des formules souples : accueil informel, par petits groupes à la MPT de l’Harteloire (collégiens sur le midi/deux, le samedi..) accueil d’un groupe au PL Guérin…

Enjeux :

A partir d’une meilleure connaissance des besoins des adolescents des 10-11 ans, adapter leur accueil pendant le temps périscolaire et les vacances

Petite enfance

Constat :

- Forte demande en moyens de garde sur le centre ville : il existe plusieurs crèches collectives, une crèche familiale. Par contre, il y a peu d’assistantes maternelles, et peu de places de halte-garderie
- Ces équipements ont peu de liens entre eux. Certaines passerelles existent cependant entre certaines crèches et des écoles situées à proximité.
- L’accueil des enfants de 2 à 3 ans pose de plus en plus problème car l’Education Nationale limite leur accès à l’école maternelle. Cette situation entraine des conséquences :
- Saturation des modes de garde (les plus grands restent plus longtemps)
- Inadaptation des locaux des structures d’accueil aux enfants les plus grands
- Adaptation nécessaire des pratiques des professionnelles
- Nécessité de créer de nouveaux lieux de socialisation (accueil parents/enfants, activités parents/enfants…)

Enjeux :

- A partir des besoins recensés, (et en lien avec la politique Petite Enfance de la Ville), développer des modes de garde alternatifs à la crèche et à l’école, plus particulièrement pour les 2-3 ans (4 ans ?). Penser ces lieux comme des lieux de socialisation
- Soutenir et développer la mise en réseau des structures, associations, écoles… du quartier accueillant de jeunes enfants et favoriser ainsi leur socialisation

Portfolio